Le piano à queue automatique fait entrer les plus grands virtuoses dans votre salon

Un piano à queue automatique offre une expérience musicale hors du commun. Les touches du Spirio de Steinway & Sons bougent comme par magie.

Steinway & Sons

Je ferme les yeux pour écouter les douces notes qui s’élèvent. La ravissante mélodie extraite de «I Giorni» de Ludovico Einaudi (65 ans) remplit la pièce. Ma peau réagit, j’ai la chair de poule. Lorsque j’ouvre à nouveau les yeux, j’ai du mal à croire que personne n’est assis au piano. Le Spirio de Steinway & Sons joue de manière entièrement autonome. Les touches sont animées par une main invisible. J’aurais pu jurer que le compositeur italien lui-même frappait les touches.

«La résolution comme la dynamique sont d’une précision absolue sur ce piano à queue. Avec le Spirio, il n’existe aucune différence entre une performance en direct et le rendu», explique à Bolero Christian Natale (45 ans), responsable des ventes et du marketing chez Hug Musique, à l’occasion du Black Masterpiece Event au Bürgenstock Resort. 1020 niveaux dynamiques par touche et 800 signaux par seconde font du Spirio la Rolls Royce de sa catégorie. «Il existe d’autres pianos automatiques. La grande différence avec ces derniers réside à la fois dans la très haute résolution, mais également dans le fait qu’on ne ressent aucun écart dans le toucher ni dans le son lorsqu’on joue soi-même.»

Et c’est exactement ce que fait Christian Natale depuis ses six ans. La musique est sa passion. Il a d’abord suivi le conservatoire avant d’étudier le droit. La pratique de la musique l’accompagne depuis toujours. Chez Hug Musique, il peut combiner les deux: sa passion et le travail. Il a déjà joué personnellement sur le piano à queue Steinway. Et le fait ce soir encore. Ses doigts volent sur les touches du piano presque entièrement réalisé à la main. «Le système Spirio ne s’active que lorsqu’on l’utilise. Pour le reste, le piano est comme n’importe quel autre piano Steinway», indique le passionné.

Tous ces progrès représentent-ils un danger pour les pianistes concertistes? Sont-ils condamnés à disparaître si la technique est si évoluée qu’elle peut jouer pour nous? Le son provient toujours de l’homme, mais après l’installation, ce dernier devient superflu.

Christian Natale balaie ces doutes: «Je ne crois pas que nous devions nous inquiéter. Rien ne peut remplacer le lien émotionnel entre l’artiste et son public. Spirio est garant d’un divertissement haut de gamme et fait entrer les plus grands virtuoses à la maison, mais écouter un véritable concert avec un vrai pianiste au KKL de Lucerne est une expérience totalement différente.» Pour le CMO de Hug Musique, ce développement est extraordinaire. Il est convaincu que cette façon numérisée de faire de la musique ouvre de nouvelles perspectives.

La numérisation croissante n’a pas épargné le secteur de la musique. Elle apporte des avantages importants dont les différents domaines peuvent tirer profit. Depuis un an environ, la gamme Spirio de Steinway & Sons s’est enrichie du modèle -r, qui dispose en plus d’une fonction d’enregistrement. «C’est pourquoi le modèle suscitera de plus en plus l’intérêt des institutions telles que les hautes écoles de musique ou les studios d’enregistrement», Christian Natale en est convaincu.

Mais la clientèle principale du piano automatique sont les particuliers, comme le confirme le pianiste amateur passionné. «Il s’adresse aux amateurs de musique qui ne savent peut-être pas bien jouer mais souhaitent tout de même la meilleure des installations.» Le Spirio a attiré chez Hug Musique une toute nouvelle clientèle qui peut se permettre un tel luxe. Les pianos Spirio sont aujourd’hui présents dans des hôtels de luxe, comme au Bürgenstock Resort, par exemple.

Pendant la pandémie, Hug Musique a clairement ressenti que la musique était un élément important de notre société. «Un grand nombre de personnes ont commencé à apprendre un instrument à la maison. Elles ont compris qu’il existait autre chose que les séries sur Netflix et les jeux sur le smartphone. C’est à mon sens une évolution très réjouissante, car jouer d’un instrument est enrichissant pour tous.» La motivation et le plaisir sont décisifs pour commencer. «La musique doit être source de joie», explique Christian Natale.

Le responsable des ventes et du marketing chez Hug Musique est convaincu que la pratique de la musique connaît un regain de popularité. Bien que nous vivions dans une société dans laquelle la gratification immédiate joue un rôle important, il existe une tendance qui pointe dans la direction opposée: «Il est important de faire quelque chose qui est à la fois exigeant et source de plaisir.»

La pianiste de concert américaine semble prendre aussi du plaisir au piano à queue et impressionne le public avec de merveilleuses compositions tout au long de la soirée. Je n’ai pas assisté à un concert en live depuis bien trop longtemps. Je prends conscience à quel point la musique classique est belle. Je referme les yeux, j’oublie les soucis du quotidien et m’évade dans un monde lointain.

S'inscrire

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez encore plus de nouvelles sur la mode, le style de vie et la culture directement dans votre boîte aux lettres!